Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 08:53
Source : http://www.quechoisir.org

La Commission européenne s'apprête à adopter un règlement sur le vin bio qui risque d'empirer une situation déjà très peu claire et peu compatible avec l'éthique de l'agriculture biologique. Un règlement européen sur le vin bio : a priori, ce devait être une bonne nouvelle. Eh bien, c'est raté : le nouveau label risque en effet d'introduire un peu plus de confusion dans l'esprit des consommateurs. Jusqu'à présent, le logo AB apposé sur les bouteilles garantissait simplement un vin issu de raisins provenant de l'agriculture biologique, mais le mode de vinification, lui, n'était pas encadré. Hélas, la première mouture du règlement, qui devrait être adoptée dans les prochaines semaines, est d'un laxisme incompatible avec l'éthique du bio.

La Commission autorise ainsi une kyrielle de pratiques oenologiques telles que la flash pasteurisation, une technique qui consiste à chauffer les cuves à 73 °C, tuant du même coup les levures et les bactéries naturellement présentes dans le moût. Il faut alors rajouter des levures industrielles qui induisent des profils aromatiques stéréotypés. Autorisée également, l'osmose inverse, qui permet de retirer l'eau du moût de raisin afin de concentrer le sucre dans le breuvage, mais élimine aussi les acides organiques. « On réduit ainsi à néant tous les efforts réalisés dans le vignoble pour préserver la naturalité du sol et les matières vivantes du raisin », s'indigne Michel Issaly, président des Vignerons indépendants de France (VIF), dénonçant le lobbying du négoce et des coopératives qui veulent investir en masse ce créneau porteur.

Florence Humbert

Partager cet article

Repost 0
Published by ardoneo
commenter cet article

commentaires